Les porteuses

Pour avoir l’honneur d’être une de ces porteuses, les filles ne doivent pas encore être mariées, habitantes du village ou originaires de celui-ci.

Vous remarquerez dans la liste qu’elles sont également choisies en fonction de leur quartier. En effet, la tradition voulant que chaque année , un quartier différent soit représenté.

Les porteuses ont également l’honneur de décorer, la veille, le pain qu’elles vont soulever et transporter lors de la grand messe.

Ce pain sera alors béni sous le son des tambours de la section fignolintze et redistribué à l’ensemble des participants à la cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *